Article de "Fleur sauvage", paru dans Réjouis-toi en décembre 2017

|
Écrit par Fleur Sauvage

0053 001 Vaulx ptArL’histoire nous apprend que le petit village de Vaulx renaît régulièrement de ses « poussières ».

Au Moyen-Age, les rives de l’Escaut attiraient déjà la population. Vaulx avait son château. On y cultivait la vigne (ancien quartier « les Vignobles »). Une association très dynamique en restaure peu à peu les ruines et organise la fête médiévale chaque dernier week-end du mois d’août.

Certes il y eut un autre temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître où la veine calcaire nourrissait la quasi totalité des familles valloises. Vaulx avait son bourgmestre. Deux fanfares se côtoyaient, deux écoles égayaient de leurs chants et de leurs cris les cours de récréation. Témoins de ce passé, quelques châteaux pour la plupart propriétés de patrons carriers et la carrière Lemay. Cette époque semble révolue.

Dans les années 70, Vaulx a été fusionné et fait partie du ‘’ grand Tournai’’.
Le village s’est étendu. Des jeunes couples sont venus s’y installer. (On compte plus ou moins 600 maisons) dont plusieurs cités et résidences : le Cours Bel Air – la Bonne Rencontre – les Charmilles – la Buissonnière. 
Des commerces florissaient: bureau de poste, épiciers, coiffeur, libraire, magasin de modélisme, photographe, marchand de matelas, boulangers, bouchers, marchand de poisson ambulant, etc… Ce petit monde se côtoyait et grâce à l’association des commerçants très active, St Nicolas et Père Noël visitaient les maisons avec leur charrette pour récompenser les enfants sages.

On pourrait croire que les têtes de Vaulx allaient s’endormir sur leurs lauriers, paisiblement dans l’ombre de Tournai. Bien sûr, beaucoup de tenanciers de ces commerces sont partis. La proximité du centre commercial « Les bastions » y est certainement pour quelque chose. Quoi qu’on en dise, se maintient sur la commune une activité commerciale : un vendeur de matelas, un fleuriste, un horticulteur, un traiteur en la salle Le Toquet, une pharmacienne, un imprimeur, un mini-marché de fruits et légumes ambulant, un cafetier qui ne cesse de restaurer la convivialité.

Vaulx n’est pas mort. Dans les veines des valeureux vallois coule à présent un sang associatif vivifiant. Des activités régulières existent : 
- Centre sportif du ‘Pas du Roc’ Basket – Volley - Tir à l’arc – Scrabble 
- Club d’orchidées… 
- Club de tennis ‘Le Vautour’ où s’exercent quelques joueurs d’élite. 
- Club de foot avec ses vétérans et son équipe féminine. 
- Un groupe de jeunes organise le ‘Carnavo’ qui draine un public important grâce aux activités proposées ce jour-là : - jet des Césarines (petites couques) – animation en plein air – spectacle pour les enfants – feu d’artifices – soirée dansante. 
Et encore de citer : Halloween – marché de Noêl – marché aux puces – le Cambrai – Vide greniers – etc…

En 2016, la ville souhaitait vendre l’espace vert public au centre du village. C’était sans compter sur la grande mobilisation des Vallois. L’espace vert restera public. Cette réussite motive des personnes à poursuivre des projets d’aménagement de cette surface pour les enfants, pour des activités diverses lors de la ducasse ou à tout autre occasion.

La vie paroissiale n’est pas en reste :
Grâce à son horaire qui n’a pas changé depuis quelques années, la messe de 17 heures attire beaucoup de chrétiens. Une chorale très dévouée anime l’Eucharistie avec des chants aussi beaux que variés.

Voilà notre petit village de Vaulx. On s’y sent bien ! Venez en faire l’expérience.

Fleur sauvage.

 

 

 

 

Catégorie :