Curé

Chaque dimanche quelques mots... (45) Vision d'Isaïe - vision de Luc

|
Écrit par Krzysztof Nowak

350px Great Isaiah Scroll

Isaï 40

(01) Consolez, consolez mon peuple, – dit votre Dieu – (02) parlez au cœur de Jérusalem. Proclamez que son service est accompli, que son crime est expié, qu’elle a reçu de la main du Seigneur le double pour toutes ses fautes. (03) Une voix proclame : « Dans le désert, préparez le chemin du Seigneur ; tracez droit, dans les terres arides, une route pour notre Dieu. (04) Que tout ravin soit comblé, toute montagne et toute colline abaissées ! que les escarpements se changent en plaine, et les sommets, en large vallée ! (05) Alors se révélera la gloire du Seigneur, et tout être de chair verra que la bouche du Seigneur a parlé. »

(Photo : Reproduction du Grand Rouleau d'Isaïe, source : Wikipédia) 

Luc 3

(02) les grands prêtres étant Hanne et Caïphe, la parole de Dieu fut adressée dans le désert à Jean, le fils de Zacharie. (03) Il parcourut toute la région du Jourdain, en proclamant un baptême de conversion pour le pardon des péchés, (04) comme il est écrit dans le livre des oracles d’Isaïe, le prophète : Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. (05) Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées ; les passages tortueux deviendront droits, les chemins rocailleux seront aplanis ; (06) et tout être vivant verra le salut de Dieu.

La prophétie d'Isaïe nous poursuit jusqu'à aujourd'hui. Comme elle poursuivait ses contemporains avant, pendant et après l'Exil. Alors, elle nous mène à  refléchir sur l'expérience de l'Exil et sur sa pertinence pour aujourd'hui. Quand on pense à l'Exil, en référence au prophète Isaïe, il faut se rappeler l'expérience vécue par le Peuple de Dieu. L'Exil est une expérience de la foi qui préfère les idoles au vrai Dieu, la foi qui s'appuie sur ses certitudes au risque de perdre la liberté. La Bible utilise l'image de la déportation à Babylone pour accrocher cette expérience à l'histoire humaine.

En principe, la prophétie d'Isaïe s'adresse aux revenants de l'Exil, mais, rapportée par l'évangéliste Luc, elle s'adresse à ceux pour qui l'Exil prend fin. Le retour de l'Exil ne signifie pas sa fin, car, parmi les déportés, seul un "petit reste" est revenu. Pour tous les autres l'errance, la dispersion, la diaspora continue. Dans le texte de Luc la prophétie annonce la venue de Jésus qui devient le Christ pour tous ceux qui lui permettent de naître dans leur vie. La venue du Christ signifie la fin de l'Exil.

Celui qui croit au Christ a trouvé un 'chez soi', il n'est plus exilé, son errance a pris fin.