Curé

Chaque dimanche quelques mots... (46) Adieu la fatalité

|
Écrit par Krzysztof Nowak

Lc 3,10-18

20180128 174755mod3

Que faire pour échapper à la fatalité ?

 

Qui serait capable de changer l'inévitable, d'échapper à sa destinée, de fuir la colère de Dieu ? Pour un lecteur occasionnel de la Bible, quelques passages de ces Écritures saintes resonnent et chuchotent les réponses. D'abord les textes du livre de Job ... Et puis, ceux du livre de Jonas... Et aujourd'hui les textes de l'Évangile de Luc.

Job, fatalement touché par le défi de la fidélité à Dieu, anéanti dans les épreuves, trouve en lui-même la force d'espérer contre toute espérance. Jonas connait la puissance de la conversion qui change la colère de Dieu en miséricorde, la destinée en l'avenir inconnu, l'inévitable en un miracle.

L'évangéliste Luc par la voix de Jean Baptiste annonce : "Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu (Lc 3,9)." Et par cette même voix, donne la solution : "« Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il vient, celui qui est plus fort que moi. Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu" (Lc 3,16).

Que faire donc pour échapper à la fatalité ? Se laisser baptiser "dans l'Esprit Saint et le feu" et étant ainsi converti, recevoir le don d'espérer contre toute espérance, le don de croire au Dieu miséricordieux qui trace les chemins de l'avenir et accomplit des miracles.